Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

samedi 19 avril 2008

De manière à connaître AC2...


Depuis que je fréquente la blogosphère, je connais Nicolas Cauchy (et vice-versa). Depuis que je connais Caro[line], j'ai vécu dans la peur d'un suprême châtiment pendant tout le temps où je n'avais encore rien lu de lui, ce cher Nicolas étant, comme chacun sait, l'auteur-chouchou n°2 (AC2) de ladite Caro[line] (l'annonce officielle !)... Désormais, je n'ai plus peur! Car j'ai terminé hier soir le dernier roman de Nicolas Cauchy, De manière à connaître le jour et l'heure.

"C'est quoi l'histoire?" me demandait l'autre jour mon chéri... "C'est-à-dire, ce n'est pas si simple mon coeur! Je ne peux pas te raconter l'histoire là, comme ça!" Bon, j'ai quand même tenté de l'éclairer un peu, en lui disant quelque chose comme ça : "Disons que tu as d'abord une famille - une femme, 3 fils, 2 belles-filles, les petits-enfants - réunie pour les 54 ans de Jean (en haut de cet arbre généalogique), le 21 juin. Ce jour-là, un homme que personne ne semble connaître leur rend visite. Et une semaine plus tard on enterre Jean. Alors tous ces personnages, qui étaient là ce 21 juin, vont raconter ce qu'ils ont vu et pensé..."

Je ne me souviens pas avoir déjà lu de roman-chorale, même si le concept me paraissait familier, et je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce mode de narration. Certains narrateurs reviennent plusieurs fois, d'autres ne font que passer, certains ont beaucoup de choses à dire, d'autres moins, mais dans tous leurs récits on est frappé de la distance qu'ils prennent par rapport à ce qui s'est passé. Finalement la mort de Jean apparaît presque comme anecdotique, et sert plutôt de prétexte pour nous faire découvrir à grands traits une partie de l'histoire de cette famille.

Et, mon Dieu, que l'on s'identifie à elle! J'ai trouvé que les relations entre ces frères, entre ces hommes et ces femmes, entre ces enfants et leur père, étaient un concentré de tout ce que l'on peut trouver, petits ou grands drames, dans une famille lambda. Les malentendus et les non-dits qui font que des chemins se séparent sans réelle raison, les actes manqués, les proches qui ne se "rencontrent" jamais vraiment - d'ailleurs, pendant une bonne partie du livre j'ai pensé que le titre trouvait son origine dans le fait que tous ces gens s'étaient toujours "ratés", n'avaient jamais trouvé ni le jour, ni l'heure, ni l'endroit où se parler - c'est l'histoire de beaucoup de familles, je crois.

C'est ce talent pour dépeindre des situations, peut-être familières mais toujours dans le non-dit, qui m'a le plus touchée dans ce livre. De fait, l'histoire qui se dévoile petit à petit n'a rien de franchement surprenant, mais encore une fois ce n'est pas ce qui importe. Pour finir, j'ajouterai que le style de Nicolas Cauchy est très fluide et agréable à lire. Un livre que je vous conseille donc!

Pour ma part, j'ai hâte de lire La véritable histoire de mon père, premier roman de l'auteur, qui devrait m'arriver sous la forme du livre voyageur parti de chez Caro[line] (et dont j'ai lu d'excellentes critiques partout où il est passé) !

En parlant de critiques, retrouvez ici l'avis de Caro[line], notre mentor es Nicolas Cauchy, sur De manière à connaître le jour et l'heure... Et puis aussi, allez lire la super lettre que Laëtitia a écrite à NC sur son blog, ça vaut le détour! Vous pouvez également lire le billet de Sylvie (attention tout de même aux spoilers!) qui a recensé beaucoup plus de billets que moi dans toute la blogosphère!

Je ne peux finir ce billet sans dire un énorme merci à Nicolas Cauchy pour sa dédicace dithyrambique sur mon exemplaire de son livre. Il faut savoir qu'il m'a mis des petits mots partout et que j'en ai découvert jusqu'à il y a deux minutes, quand j'ai rangé le livre dans ma bibliothèque : il avait écrit au dos du bandeau, que j'avais enlevé le temps de ma lecture! Idem, quand j'ai fini le livre, un petit message en face de la dernière page... J'adore les surprises alors ça m'a vraiment touchée!! Merci Nicolas! :D (On comprend pourquoi il est Auteur Chouchou, franchement! ;-) )

12 commentaires:

Emeraude a dit…

sympa en effet ces petites dédicaces partout!! :-)

Fantômette a dit…

Sûr que sans les dédicaces partout, ce sera moins bien... Même si apparemment ce sera bien quand même ! Tu donnes envie de découvrir l'auteur.

Lucile a dit…

@ emeraude : tu n'imagines pas! J'étais comme une gamine qui trouve un oeuf en chocolat planqué dans le jardin! ^_^

@ fantômette : en tous cas j'ai beaucoup aimé! Et son premier livre a l'air très bien aussi : c'est effectivement un auteur à découvrir! :)

Caro[line] a dit…

Je suis ravie. Bien sûr. ;-)

Stéphanie a dit…

vivement que le livre voyageur revienne à Paris :)

Lucile a dit…

@ caro[line] : Je suis ravie, tu es ravie... Il est ravi aussi? ;-)

@ stéphanie : oui, hein?! Tu es aussi dans la boucle?

Caro[line] a dit…

Vais me renseigner, mais je n'en doute pas ! ;-)

Laëtitia a dit…

Merci pour le lien et le compliment ;-) Si tu as aimé celui-ci, tu devrais a-do-rer "La véritable histoire de mon père" que je trouve plus fort encore (et c'est peu dire !)

florinette a dit…

J'ai été agréablement surprise avec son deuxième roman, car je n'avais pas accroché avec le premier comme quoi il faut toujours redonner une chance à l'auteur ! ;-)

Lucile a dit…

@ caro[line] : :)

@ laetitia : mais de rien, très chère! :D Oui, je le sens bien ce premier roman... Même que je vais l'acheter alors que j'avais pas prévu! :p

@ florinette : ah oui? tiens tiens, ben je te dirai si j'ai pensé comme toi dès que j'aurai lu le premier! :)

sylvie a dit…

c'est un livre dont j'avais beaucoup lu de comm. sur les blogs. Je l'ai enfin lu et n'ai pas été déçue...

Lucile a dit…

@ sylvie : tant mieux alors! :) Je rajoute un lien vers ton billet! A bientôt! :)