Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

mercredi 24 septembre 2008

Bonnes nouvelles!


Je crois que c'est suite à l'avis enthousiasthe de Fashion que j'avais noté ce livre dans ma LAL... Aussitôt noté, (presque) aussitôt commandé, d'ailleurs : "il faut soutenir les petits éditeurs comme Quadrature" (maison belge qui se spécialise dans la nouvelle), m'étais-je dit...

Je m'y connais peu en nouvelles. En même temps je m'y connais peu en tout. Je ne suis pas vraiment monomaniaque, et je n'ai pas eu de "périodes" où mes lectures auraient été particulièrement orientées sur un auteur, un genre littéraire, un thème particulier... Ca fait que j'ai lu quelques classiques, quelques polars, quelques nouvelles... et que ça me laisse beaucoup de choses à découvrir! :D

Donc je m'y connais peu en nouvelles : à part quelques vagues souvenirs de Maupassant au collège et d'heureuses "retrouvailles" avec le genre beaucoup plus récemment avec Existe en Ciel, mes références dans le domaine sont plus que limitées... Voilà un ouvrage qui va m'inciter à continuer mon exploration du genre tant je fus emballée (ou presque) par chacune des 11 nouvelles qui le composent.

D'une écriture toujours fluide, avec le souci du mot juste aussi bien du point de vue du sens que de celui du son, Magali Duru explore différentes ambiances : on passe du policier dans "Georgia" à la fable dans "Blue note" en passant par une écriture très poétique dans "Le maître des kanji". Dans tous ces styles, l'auteur se montre à l'aise. Les thèmes abordés sont divers mais concernent presque toujours les drames possible du quotidien de gens comme vous et moi, qui peuvent connaître une jalousie sans bornes, avoir un proche en prison, garder un silence complice, être fâchés avec leurs voisins ou avoir été, enfants, obsédés par un jouet au point d'y penser jusque dans la salle de classe... Tout cela est très proche de nous et m'a beaucoup parlé.

La variété des points de vue est également un point fort : hommes, femmes, enfants, lâches, désespérés, bons ou mauvais... J'ai trouvé que l'écriture de Magali Duru permettait de comprendre ce qui se passait, ou du moins de donner une explication, une interprétation sur la nature humaine, et c'est quelque chose qui m'a beaucoup plu dans ces petits récits. Ces histoires sont souvent sombres, mais sans être noires. En fait elles sont plutôt amères. Les chutes sont maîtrisées et dévoilent tantôt l'ironie du sort ("Les sables bleus", "La clôture"), tantôt le mal où on ne l'attendait pas ("La guirlande de Julie"), tantôt l'inverse ("Les oeufs en cocotte à la crème", "Basylik"). Evidemment, certains de ces textes m'ont moins plus que d'autres, mais je pense que cela tient plus à mes expériences qu'aux histoires elles-mêmes (qui ont d'ailleurs presque toutes été primées lors de divers concours).

En conclusion, donc, je vous conseille vivement ce recueil!
Je ne suis pas la seule à avoir aimé : les avis unanimement enthousiastes de Yueyin, Florinette, Goelen, Bladelor ou encore Martine!


Et pour commander Les beaux dimanches, c'est ici...

11 commentaires:

Fantômette a dit…

Si j'avais un blog, je dirais tout pareil !! Ces textes de Magali DURU sont des trésors. Alors que j'avais lu "Les beaux dimanches" voilà plus d'un an, j'ai eu le grand plaisir d'entendre Magali DURU lire l'un d'eux à l'ombre d'un délicieux jardin à Lazerte ce WE (Il y avait, à Lauzerte, le salon de la nouvelle avec des lectures dans les jardins, un bien beau dimanche, en vérité) et le plaisir m'est revenu, intact. Ne vous privez surtout pas, ce serait dommage.

Karine :) a dit…

Je ne suis pas très "nouvelles"... mais ce recueil est l'un de ceux que je lirai volontiers quand je mettrai la main dessus! Fashion m'avait aussi convaincue!

Lucile a dit…

@ fantômette : mais que n'as-tu un blog!! ;) Oui, j'ai vu pour Lauzerte! Quelle chance, j'aurais bien aimé y être. Il paraît que la lecture de Magali Duru était magnifique.

@ Karine :) : oui, vraiment tu ne risques pas grand-chose, si tu veux mon avis! :)

Brize a dit…

Bonjour Lucile !
Un (très sympathique !) tag t'attend sur mon blog !

Praline a dit…

Roh... je le renote... (c'est mal, c'est mal)

Lucile a dit…

@ brize : merci, merci!! :) Je suis très touchée! Je m'y attelle dès que possible! ;-)

@ praline : meuh non, ce n'est pas mal du tout! Il vaut vraiment le coup! :)

BlueGrey a dit…

Bonjour Lucile !
Je découvre aujourd'hui avec plaisir votre blog et me permets d'y mettre mon grain de sel : j'ai moi aussi beaucoup aimé ce recueil de nouvelles de Magalie Duru. Des nouvelles bien racontées, menées par un style et une écriture serrés, pesés, sans un mot de trop, et dont le dénouement, noir ou poignant, est toujours surprenant...

yueyin a dit…

Moi qui n'aimes pas trop les nouvelles, j'avais été positivement charmée par ce recueil et surtout par l'écriture de Magali Duru... un très très bon souvenir :-)

Lucile a dit…

@ bluegrey : bonjour et bienvenue à bord! ;-) Permettez-vous tant que vous voulez de mettre votre gain de sel : dans la mer (à lire) rien de plus normal! :) Je vois que nous avons le même ressenti sur ce livre... A très bientôt, alors?

@ yueyin : oui je pense que ça restera longtemps un bon souvenir pour moi aussi! :)

Caro[line] a dit…

J'avais moi aussi commandé ce recueil auprès de son éditeur suite au billet de Fashion... sauf que je ne l'ai toujours pas lu !

Lucile a dit…

@ caro[line] : comment?! Mais des nouvelles ça se lit sans "faim" ma brave dame! :) Surtout celles-là, elles sont vraiment très bonnes! :D