Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

mercredi 10 septembre 2008

Griffe d'Encre sort les poubelles!


Je reprends aujourd'hui mon clavier pour vous parler du tout dernier opus chez Griffe d'Encre : Les poubelles pleurent aussi. Encore une belle réussite!

Mais comment je vais m'y prendre pour vous en parler?! Hum, bon : pour commencer, disons que c'est très drôle. Assez déjanté, même. Pour vous situer sur le côté drôle de la chose, je la classerais dans la catégorie de "l'humour à deux balles", genre Les Nuls. Et moi, j'adore l'humour des Nuls (comme quoi "humour à deux balles" n'a rien - mais alors RIEN du tout - de péjoratif chez moi!). Et pour vous situer le côté déjanté de la chose, disons qu'on croise des maisons volantes, des extra-terrestres, des poubelles qui causent, le Club Racoleur des Amateurs Badins d'Ecrevisse (le CRABE, what else?) et un paquet d'autres éléments pour le moins disparates, heureusement bien cadrés dans une structure rigoureuse (le livre se subdivise en effet en trois "phases" aux doux noms de "Où l'on déplace les pions", "Où l'on perd la tête" et "Où l'on compte ses abattis"... Rien que ça j'adore! :D )

Bon, je vais essayer de vous dire quelques mots sur l'histoire, quand même... Alors, dans cette novella nous suivons principalement la vie de deux personnages : Arnold Sextan, chauffeur de maison bougon et réfractaire à la loi, et Léonard Veiga, président de la République, rien que ça. A travers les déboires de l'un et les manigances politiques de l'autre, on découvre un monde régi par les Nods, extra-terrestres chez lesquels tout va par trois, plutôt sympas, et qui veulent sauver l'humanité avec des poubelles intelligentes (mais pourquoi personne n'y avait jamais pensé avant?!) et en faisant disparaître le tabac de la surface du globe. Assez rapidement, d'étranges événements vont se produire, qui vont conduire inexorablement les deux protagonistes vers un dénouement commun. La trame de fond est somme toute assez banale, mais elle est émaillée de cet humour premier degré, basique mais jamais lourd, passant parfois par de réjouissantes notes de bas de page ou des similitudes étranges avec des personnages connus, et qui m'a fait passer un excellent (mais court, snif!) moment de lecture.

En conclusion : je vous le recommande vivement pour vous (re)mettre rapidement de bonne humeur! :)

Pour savoir si c'est votre genre, allez donc lire les premières pages , ça donne une bonne idée!

Ca vous plaît? Oui? Alors ça tombe bien, parce que :
2) l'illustrateur, Zariel (et voici son blog), le dédicacera ce samedi (le 13 septembre 2008, donc) en avant-première aux Buttes Chaumont!

Une petite description ci-dessous :
Loin des grands groupes d’éditions et des best sellers, sept petits éditeurs indépendants se sont réunis pour présenter au public leurs nouveautés de septembre, le temps d’un après-midi festif et convivial.
Des ouvrages étonnants et passionnants à découvrir dans le cadre merveilleux des Buttes Chaumont.
Les éditions Actusf, Argemmios, Glyphe, Griffe d’Encre, Malpertuis, Mille Saisons et Organic vous invitent à les retrouver ainsi que leurs auteurs le samedi 13 septembre de 14h à 20h au Bar Rosa Bonheur, avenue de la Cascade, dans le parc.
Entrée libre.
Vous pourrez y trouver quelques griffeurs de réel : Zariel, qui dédicacera en avant-première Les poubelles pleurent aussi, Karim Berrouka, pour La Porte & La Terre, ainsi que Li-Cam, présente pour les éditions Organic, qui pourra signer La Terre et Ouvre-Toi !, et Nathalie Dau, présente avec Argemmios qui se fera un plaisir de mettre un joli mot sur vos exemplaires des Contes Myalgiques I et d’ Ouvre-Toi !
Venez nombreux et n’hésitez pas à faire passer le mot...


Griffe d’Encre


Quelques mots sur l'auteur, honteusement pompés sur le site (mais ça donne le ton de cette novella et ça explique bien des choses... Enfin, au moins une! ;-) ) : "Guillaume [Suzanne], 27 ans (...) Il aurait pu être souffleur de vers, tragédien bègue ou dialoguiste au temps du cinéma muet — la qualité de ses silences forçant le respect —, mais le destin en a décidé autrement par la voix de son estomac creux. Il est donc chargé de clientèle en banque.
Une femme, une fille, une maison. Trois bonnes raisons de ne pas écrire. Et pourtant... il écrit, sous forme courte, depuis 2002, de l’imaginaire, du polar et des textes "blancs". (...)
Ex-fumeur récalcitrant (au moment de l’écriture de ces lignes) et peut-être à nouveau fumeur repentant (au moment où vous les lisez), il dénonce courageusement dans ses écrits la maltraitance généralisée et la persécution systématique orchestrées à l’encontre de cette sale engeance pestilentielle et pestiférée. Lorsqu’un de ses personnages fume (ou en exprime le désir inopportun), il finit généralement mal. Vous aurez été prévenus."

Quant à la jolie couverture colorée, elle est signée Zariel!

Comme à chaque fois que je vous parlerai d'un bouquin Griffe d'Encre dorénavant, je vous rappelle, à vous qui êtes inscrits sur Facebook, que vous pouvez donner votre avis sur Les poubelles... en particulier ici et sur n'importe quel livre de leur catalogue !

Les billets, aussi enthousiastes que le mien, de Fashion et de Brize!

PS : désolée pour le titre, c'était trop tentant! :)

12 commentaires:

Caro[line] a dit…

Je ne lis pas ton billet car je compte déjà m'offrir cette nouvelle novella samedi prochain. :-D

Psyché a dit…

Je compte aussi me le procurer samedi, mais la curiosité m'a quand même poussé à lire ton billet, et miam, tout cela promet de bons moments de lecture ! :-)

Brize a dit…

J'ai lu le début de l'extrait et j'ai accroché tout de suite !
Encore une novella qui devrait bien me plaire !

A_girl_from_earth a dit…

Aaaah!! Ben voilà, moi qui cherchait justement un livre divertissant dans le genre déjanté à embarquer pour mes vacances!! Bon trop tard, mais je me le noterai à mon retour dans ma cueillette de septembre-octobre!

Karine a dit…

Je crois que ça pourrait me plaire, ça! j'adore les trucs déjantés!

Lucile a dit…

@ caro[line] : j'espère qu'elle te plaira aussi alors!! :)

@ psyché : dommage, je ne serai pas là samedi, j'aurais bien aimé rencontrer de nouveaux bloggueurs! ;-) J'espère que tu aimeras autant que moi alors! (reviens me le dire, surtout!)

@ brize : alors si tu aimes l'extrait, fonce! La suite est dans le même ton mais mieux encore! ;-)

@ a_girl : bah, il t'attendra alors! ;-) J'ai hâte de lire ton avis! :)

@ karine : pourquoi ça ne m'étonne pas? ... ;-)

Seb a dit…

Tu es pardonnée pour le titre. Au premier abord, ça fait un peu bizarre, mais finalement, c'est dans le ton du livre dont tu parles.
Tiens, au fait, je suis à Paris samedi... mais j'arrive un peu tard pour me joindre à cette petite festivité livresque. Dommage.

Fantômette a dit…

J'aime l'humour à deux balles mais pas trop "Les Nuls" (oui, je sais, c'est... nul), alors bon, je ne sais pas trop, du coup... Etonnant, non ? (que les plus de trente ans lèvent la main s'ils ont reconnu cet humour à deux balles là que, par contre, j'adooore)

Lucile a dit…

@ seb : merci pour le titre, tu es trop bon! ;-) Alors ce séjour parisien?

@ fantômette : le "étonnant, non?" m'évoque quelque chose à moi aussi! ;-) Et pour le genre d'humour, l'extrait en ligne est une excellente représentation du style de l'ensemble du livre!

Seb a dit…

Très bien le séjour parisien, même s'il fut un peu court. Sinon, pour mettre tout le monde d'accord (en tout cas, moi je le suis avec moi-même), j'aime autant l'humour de Les Nuls que celui de Monsieur Cyclopède. Ah, c'était l'bon temps, c'temps-là, ma p'tite dame !

Michel a dit…

Je suis toujours attiré par les petites maisons... et je l'ai déjà noté après avoir lu l'aticle de Brize

Lucile a dit…

@ seb : j'ai des cours de rattrapage à prendre pour M. Cyclopède, cela dit... :)

@ michel : quelle bonne idée que de noter!! Et Griffe d'Encre est une petite maison qui mérite vraiment d'être soutenue! (même si je ne suis pas totalement objective, certes!) :)