Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

dimanche 22 mars 2009

Cadavre exquis

Voici le troisième roman de Sébastien Fritsch que je lis, après Le Mariage d'Anne d'Orval et Le sixième crime. Après un premier contact très réussi avec l'écriture envoûtante de Sébastien et un décrochage sur le deuxième livre, c'est ravie que je ressors de cette troisième expérience fritschienne...

Jonas Burkel, la quarantaine, grand consommateur de Lucky Strike, de whisky et de jazz, est photographe. Homme à femmes un peu paumé, le hasard place un matin sur sa route (et plus précisément dans un train) une mystérieuse jeune femme plongée dans la lecture du Portrait de Dorian Gray, le célèbre roman d'Oscar Wilde (dont le titre du livre est d'ailleurs tiré). Complètement envoûté par cette étonnante lectrice qui le déroute, Jonas va voir sa vie complètement chamboulée par une inconnue, d'abord avec exagération (pensera-t-on) puis avec bien plus de raison qu'on ne l'aurait imaginé...

Bon, je dois dire que ce Jonas n'est pas un personnage spécialement sympathique : il est tout mou, se laisse porter par les événements, se pose des questions sans se donner les moyens d'y répondre... Pas du tout mon genre, quoi! J'ai même eu du mal à comprendre ce qui pouvait tant plaire aux femmes chez cet homme... Comment compléter son portrait? Ah oui, il écoute du jazz, il fume et il boit en se morfondant sur les fameuses questions plus ou moins existentielles qui ne demandent qu'à trouver réponse... s'il prenait la peine de se bouger! Ah, et j'oubliais : c'est un fieffé salaud avec les femmes et il le sait, sans en être fier... Bon avec ça, vous devez vous dire "Ben c'est pas gagné!". Et pourtant si! Pourtant, même s'il agace profondément, il a un bon fond, ce type... On pense même plutôt que c'est un "bon gars" (à part à deux ou trois moments dont je ne vous dirai rien, machiavélique que je suis! :D ).

Mais je ne vous cache pas que ce ne sont pas les beaux yeux de Jonas qui m'ont séduite dans ce roman. Ce qui m'a vraiment emballée, c'est le mystère qui entoure cette lectrice du train qui, alors qu'elle n'est physiquement présente qu'à très peu de reprises dans le roman, monopolise toute l'attention du lecteur, plus encore que celle de Jonas, d'ailleurs. Ce qui m'a séduite, c'est comment ce mystère, qui commence par être diffus et "d'ambiance", si je peux dire, s'épaissit alors que d'autres éléments se précisent et que le rythme s'accélère. Cette évolution dans le roman m'a réellement tenue en haleine tout du long sans jamais me lasser. Ajoutons à cela un fantastique brouillage de pistes qui vous met bien la tête à l'envers, les mille et un scénarios échaffaudés par Jonas (sans compter les nôtres) et un fin mot de l'histoire que j'ai trouvé audacieux et qui m'a vraiment surprise.

Avant de finir, je tiens à préciser que, comme pour Le sixième crime, le côté policier n'apparaît pas comme évident, malgré la présence plus affirmée de la police autour d'une enquête dans le dernier tiers du roman. Si ça m'avait un peu déstabilisée pour le précédent roman, ce coup-ci c'est passé tout seul. Peut-être justement parce que je savais que je ne pourrais pas coller d'étiquette à ce livre?

Au final, Derrière toute chose exquise m'a vraiment donné envie :
- de découvrir le jazz (d'ailleurs Oscar Peterson m'accompagne pendant que je rédige ce billet) que j'ai jusqu'ici ignoré superbement à l'insu de mon plein gré ;
- de lire Le Portrait de Dorian Gray (qui est dans mon challenge Blog-o-Trésors, ça tombe bien! ;-)) Sachez cependant qu'il n'est nul besoin d'avoir lu ce roman pour profiter de Derrière toute chose exquise... J'avais prévu de le lire avant, mais le temps passant, et Belle du Seigneur prenant son temps justement, je m'y suis plongée directement! ;
- de vous le conseiller! :)

Retrouvez les avis enthousiastes de Florinette, Antigone et Catherine (la libraire de Saint-Yrieix-la-Perche qui a également interviewé Sébastien pour Radio Kaolin).

Ici, le blog de l'auteur où il n'est pas uniquement question des trois romans du sieur et des séances de dédicaces prévues mais aussi de ses lectures, de jazz et de poésie (et je tiens à redire que je suis fan des mots de Sébastien Fritsch).
Merci merci Sébastien! ;-)

7 commentaires:

Florinette a dit…

Tout comme toi ce livre m'a donné envie d'en savoir plus sur le portrait de Dorian Gray !
Merci de ton conseil pour son premier roman que je me procurerais très certainement ! ;-)

Lucile a dit…

@ Florinette : ah, il faudra que je guette ton billet alors! De rien pour le conseil de lecture. J'espère que tu aimeras autant que moi! :)

Fantômette a dit…

"Le sixième crime" ne m'avait pas vraiment convaincue alors, je ne sais pas trop...

antigone a dit…

Son premier roman m'est encore inconnu. Comme Florinette, à lire !! Effectivement, ce dernier roman n'a pas l'air d'un policier mais c'est pour mieux nous piéger !!

Lucile a dit…

@ fantômette : moi non plus, pourtant j'ai aimé celui-ci... Attends peut-être d'en lire quelques autres avis? :)

@ antigone : "Le Mariage d'Anne d'Orval" vaut le détour à mon avis! :) A bientôt!

Karine :) a dit…

C'est définitivement un auteur que je souhaite connaître! J'essaierai de trouver quelque chose de lui lors de mon passage français en juin!

Lucile a dit…

@ Karine : eh bien, je pense qu'il serait ravi de compter une lectrice de plus outre-atlantique! :) A mon avis il le mérite en tout cas!