Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

vendredi 15 mai 2009

"Le subjonctif présent du verbe souiller" était aussi une bonne réponse...

C'est évidemment dans Une éducation libertine que j'ai relevé le mot de la semaine dernière. Je dis "évidemment" à cause du premier sens de ce mot, qui colle si bien à l'ambiance sale et poisseuse du Paris fin XVIIIe siècle que nous dépeignait Jean-Baptiste Del Amo dans son premier roman... Et je dis "premier sens" parce qu'en regardant dans le dictionnaire ce que voulait précisément dire le mot "souille", je suis tombée sur une liste longue comme le bras... Jugez plutôt...

Souille, subst. fém. :
A. VÉN. Lieu bourbeux où le sanglier se vautre. Synon. souil, souillat. Prendre souille. (Dict. XIXe s.). Les souilles ne sont pas les mêmes l'été et l'hiver, ce sont là choses bien connues sur tout terroir de chasse. L'observatoire, établi à côté des meilleures souilles, se recommande davantage que l'affût debout ou assis, qui convient mieux pour l'affût du sanglier au gagnage (VIDRON, Chasse, 1945, p. 93).
P. anal. Réduit servant de chambre, maison très petite où l'on se niche, ou s'isole. Je te tuerai ..., murmura le Bulgare en se levant pour aller s'allonger dans sa souille, auprès de sa chère barrique (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 176).
P. métaph. Paris savait confusément qu'il avait sous lui une cave terrible. On en parlait comme de cette monstrueuse souille de Thèbes où fourmillaient des scolopendres de quinze pieds de long et qui eût pu servir de baignoire à Béhémoth (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 515).

"Laissez-moi, je vais prendre ma souille..."

B. MARINE
1. Empreinte que laisse l'étrave d'un bâtiment échoué dans le sable fin ou la vase. (Dict. XIXe et XXe s.). Faire la souille. Creuser un lit dans la vase pour un bâtiment qui s'échoue. Le temps a vieilli avec les amarres des navires qui font la souille dans le sable, depuis que sous Ilios a été menée l'armée de la mer (CLAUDEL, Agamemnon, 1896, p. 891).
2. Fosse creusée et draguée au pied d'un quai permettant de recevoir des bâtiments de grande calaison. Ce résultat [les quais de marée] s'obtient, le plus souvent, au moyen des fosses ou souilles entretenues à profondeur par des dragages (QUINETTE DE ROCHEMONT, Trav. mar., t. 1, 1900, p. 150).
3. Puisard qui recueille l'eau infiltrée dans la cale au niveau de l'arbre d'hélice.
C. Tranchée, sillon creusé dans le sol.
1. TRAV. PUBL. Excavation allongée creusée sous l'eau pour recevoir une canalisation, des caissons, des blocs de béton lors de la construction d'une jetée. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. ARM. Sillon, trace que laisse dans le sol, un obus qui ricoche (Dict. XIXe et XXe s.).
D. SYLVIC. Taillis médiocre, clair, à sous-bois peu épais à cause des grands arbres de futaie qui l'étouffent (FÉN. 1970).
E. Vieilli, région. (Ouest de la France). Enveloppe d'oreiller, de traversin ou de matelas. Synon. taie. [Tincé] fit basculer à terre des piles de linge, les tassa comme le sanglier se fait une bauge avec des branchages; couvre-lits de dentelles (...) souilles de matelas, fonds de bain, draps de saignée s'amoncelaient sur les rayons (MORAND, P. de Saligny, 1947, p. 182).
Pop., région. Blouse.
Ca fait donc que c'est Laetitia qui a donné la définition la plus proche... Heu, "le semblant de signification" serait plus exact, à la vérité... :D Orchidée n'était pas trop loin non plus, mais du coup un peu trop précise pour rentrer dans les clous (fais donc comme Laetitia! ;-) ) Quant à Eliane, même si sa proposition n'est pas du tout dans la liste du dico, je trouve qu'elle aurait vraiment mérité d'y être! Merci à vous trois pour vos participations! :D (Comme quoi une liste de significations longue comme le bras ne rend pas l'exercice plus facile!)

Et vos loufoqueries, alors? Eh bien c'est celle d'Eliane que le public a élu, à savoir la version gastronomique, selon laquelle la souille serait un "plat méditerranéen à base de rouille et de sole". Miam, du poisson! :)


Et cette semaine, qu'aurons-nous à nous mettre sous la dent? Je vous propose un petit

firman

Alors... Ca mord?

Le rappel des règles est ! Vous avez jusqu'à mardi soir (20h) pour vous creuser le ciboulot... On se retrouve ensuite pour voter, puis vendredi prochain pour les résultats! D'ici là : bon vent!

3 commentaires:

Orchidee a dit…

(loufoque )firman : morceau de firmament

firman : ordre dans le monde musulman

Laëtitia a dit…

Mmmm, je dirais bien que c'est fireman avec une faute de frappe mais j'ai déjà joué cette carte la semaine dernière ! A moins qu'il ne s'agisse d'un pompier à qui il manquerait quelque chose... sa lance à incendie par exemple ?! Une fois son diplôme acquis, il obtient son "E" et peut partir en mission avec ses camarades (sauver les chats en haut des arbres et surtout se la péter au bal du 14 juillet en exibant ses biscotos !). Bon, c'est pas brillant mais on fait c'qu'on peut ma bonne dame !

Lucile a dit…

@ Orchidée et Laetitia : merci à vous deux pour vos participations. Le sondage est en ligne! A vendredi pour les résultats et le prochain mot! :)