Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

mardi 12 mai 2009

T'es sûr que tu veux écrire un roman?


Voici encore un bouquin que j'ai acheté il y a plus d'un an (au salon du Livre 2008, pour être plus précise) et que je viens seulement de lire... "Tout vient à point etc.", comme on dit.

Aloysius Chabossot... Ce nom vous dit peut-être quelque chose, et pour cause : il est fort possible que vous ayez un jour fréquenté les pages de l'excellent blog "Comment écrire un roman". Cela faisait d'ailleurs pour ma part quelque temps que je n'y avais pas été, aussi ai-je raté la fameuse et incroyable nouvelle : le monsieur a monté sa maison d'édition (bon, à une échelle modeste pour l'instant, comme c'est expliqué , mais tout de même). Bref.

Là, j'imagine que je ne peux pas nier : quand on fréquente un blog qui s'appelle "Comment écrire un roman" et qu'on lit un livre qui s'appelle "Comment devenir un brillant écrivain", je suppose qu'on est quelque peu limpide sur certains points... Hum. Eh bien oui, voilà, parfois, quand j'ai le temps et ne me trouve pas découragée d'avance, je m'essaie à écrire (si vous avez bien suivi, vous avez compris que ça n'arrive pas souvent). En fait j'aimerais bien. D'où mon arrivée sur ce blog un jour où je cherchais à être brieffée sur la nouvelle (le style littéraire, vous l'aurez compris). D'où ma connaissance de cette "méthode". D'où mon passage par le stand où Aloysius dédicaçait en mars 2008. D'où ce billet. D'ailleurs revenons à nos moutons : que trouvons-nous dans ce livre?

Tout d'abord, il faut noter la permanente ironie / moquerie sous-jacente dans chacune de ces 240 pages : pour bien démarrer, ne pas avoir la grosse tête, ne pas se prendre pour le génie littéraire de sa génération voire de son siècle. Là c'est un peu caricatural bien sûr, mais sur d'autres points plus précis, les piques du sieur Chabossot chatouillent tout de même l'ego (que voulez-vous, c'est un réflexe!). [Après réflexion, ça me fait un peu l'effet d'une méthode de "motivation" quelque peu militaire. Jugez plutôt : (Le chef. Hurlant, évidemment) "SOLDAAAAATS!! Répétez : "Nous sommes des saucisses" - (Tous en choeur, et hurlant) Nous sommes des saucisses!!" Et là ils sont tous gonflés à bloc, à penser "On va bien voir!"]. Heureusement, le tout est dit avec humour et auto-dérision, ce qui rend l'ouvrage fort digeste et agréable. Mais quoiqu'il en soit, si vous êtes rancunier, ou si vous avez une très haute estime de vos talents littéraires et ne supportez pas la moindre insinuation gratuite (selon laquelle, par exemple, vous seriez une bouse dotée d'une plume), ne lisez pas ce livre (en même temps, dans ces cas-là vous auriez vite compris vous-même!).

A part faire sourire et titiller la fierté, la "méthode Chabossot" comporte tout de même un certain nombre de conseils plus concrets pour écrire un roman, si possible pas trop mauvais. A ce stade, précisons qu'"Aloysius Chabossot" est évidemment un pseudonyme et que ce monsieur est un illustre inconnu ayant beaucoup écrit, mais n'ayant jamais été publié. Enfin, disons pour être plus exacte que lorsque je l'ai rencontré au salon du livre, je ne l'ai pas reconnu, mais c'est peut-être (sûrement, en fait) quelqu'un de connu dans le milieu. Bon, on s'en fiche, toujours est-il que les conseils de ce monsieur respirent une certaine expérience et inspirent le respect (au moins de moi ^_^). Pour revenir au fond, Chabossot pointe entre autres l'absolue nécessité de lire, lire encore, lire toujours (et si possible beaucoup de classiques) pour perdre sa naïveté, de se méfier comme de la peste de ses amis pour obtenir des avis sincères et constructifs, de fuir les clichés et leur facilité tout comme les exercices de style. Sont rappelés les éléments de base constituant une intrigue, les réflexions devant orienter une stratégie d'envoi de son manuscrit aux éditeurs, etc. Bref, plein de bons conseils qui, même sans révolutionner vos idées sur l'écriture, sont bons à prendre. De quoi, surtout, vous motiver à passer à l'action en donnant un peu plus de consistance et de structuration à un vague projet d'écriture : voilà qui n'est pas mal du tout, n'est-ce pas?! :)

Le seul petit bémol que je mettrais à cette lecture est le fait que l'ouvrage reprend en grande partie des textes qui figuraient déjà sur le blog. Aussi pourrez-vous être un peu déçu si vous êtes un assidu de Comment écrire un roman (quoique le fait d'avoir le tout regroupé en un seul ouvrage soit tout de même fort confortable...).

Quant à moi, j'ai passé un excellent moment de lecture. Et je vais reprendre ma plume*! (Si, si, je vous assure, je vais vraiment le faire!)

*un de ces jours (voir conditions spéciales en magasin, affirmation valable hors jours de charette au boulot et lendemains de fête, à négocier avec votre conjoint, et sans délai de réalisation prévisible)

4 commentaires:

amanda a dit…

feuilleté en librairie à sa sortie, le peu que j'ai lu m'a bien fait sourire, oui :)

Caro[line] a dit…

Ton billet est très drôle !!! Mais pour revenir à ce livre, il ne me tente pas du tout car je n'ai pas envie d'écrire et mon programme de lecture est déjà bien chargé (Ah ! Les Rougon-Macquart !). Mais oui, je vais dans son sens, que tu veuilles écrire ou pas : IL FAUT LIRE LES CLASSIQUES !!!! ;-)

Karine :) a dit…

Bon, je n'ai aucune ambition littéraire (j'écris terriblement mal et je le sais!!) mais si je tombe dessus, je le feuilletterai volontiers, ne serait-ce que pour l'ironie et l'humour! Ou bien j'irai lire le blog!!

Lucile a dit…

@ amanda : toi aussi, alors! :)

@ caro[line] : I know pour les classiques... J'en prends un de temps à autre, mais il y a tant à lire! (pour notre plus grand bonheur à tous bien sûr!) Donc je me dis souvent qu'eux, ils seront toujours là! ;-) ^_^

@ karine : l'option "lecture du blog" me paraît excellente. Au moins pour commencer. ;-)