Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

mardi 9 juin 2009

Camaïeu de gris

Il y a un certain temps maintenant que j'ai entendu parler de ce recueil de nouvelles... C'était chez Fashion, qui l'avait ramené des Imaginales 2008, et l'avait beaucoup aimé... Comme je me suis rendue compte depuis que je tiens ce blog que j'aime beaucoup les nouvelles et le fantastique, il faut dire que je n'ai pas hésité bien longtemps avant de noter Serpentine sur ma LAL...

Et puis je me suis rendue aux Utopiales à Nantes en novembre dernier et j'y ai croisé la demoiselle. J'en ai donc profité pour faire l'aquisition de ce recueil à l'inquiétante couverture... Bon, certes, cela fait plus de six mois maintenant, et j'ai depuis recroisé Mélanie Fazi à au moins deux autres occasions (à Sèvres puis au salon du Livre de Paris), mais bon, voilà, vous connaissez sans doute ça, vous aussi : là, au moins, je l'avais bien au chaud dans ma bibliothèque, j'étais sûre de pouvoir le lire un jour, et... Ah, on me signale que je m'enfonce. Heu bon, d'accord, j'arrête.

Enfin voilà, quoi : je l'ai acheté. Et là je l'ai lu. Voilà. Et même si ce n'est pas autant que je l'espérais, j'ai aimé.

Serpentine regroupe dix nouvelles aux ambiances sombres, sans forcément être inquiétantes pour autant. Parfois on y croise le Mal, souvent on y croise la mort, et la folie aussi - mais dans ce dernier cas, on n'est jamais bien sûrs... C'est que nous sommes dans l'univers du fantastique, où tout est possible ; où, par exemple, une femme qui supplie un arbre la nuit ("Elégie") n'a pas nécessairement besoin de repos. Où des enfants de même pas dix ans ne s'effraient pas de voir leurs dessins donner vie à de vrais personnages ("Le faiseur de pluie", nouvelle qui m'a fait penser aux films d'animation de Miyazaki, avec leurs monstres étranges et d'aspect repoussant mais inspirant pourtant confiance). Ces atmosphères si finement rendues et si subtiles sont à mon sens la constante et le point fort de ce recueil.

Aucune de ces nouvelles ne m'a profondément chamboulée ; il me faut cependant vous dire que certaines restent encore très présentes à mon esprit : "Nous reprendre à la route" surtout, et aussi "Le passeur" ; "Serpentine" enfin. La première a pour théâtre une aire d'autoroute et les personnes qui sont amenées à y passer : dès le départ on sent comme une petite fêlure dans le récit, quelque chose cloche, mais quoi? La progression dans la compréhension de l'intrigue est vraiment bien maîtrisée, mais ce n'est rien comparé aux sensations que Mélanie Fazi fait naître chez son lecteur. Pour ma part j'ai été envoûtée par ce récit, au départ mal à l'aise dans cette ambiance si particulière, puis confiante en "Léo" (la jeune punkette qui traîne sur cette aire d'autoroute) pour me mener à bon port... Et... je ne regarderai plus les aires d'autoroute de la même façon, maintenant! Dans "Le Passeur", comme dans "Serpentine", on côtoie de drôles de personnages, avec une perception du Mal comme anesthésiée, que l'on se trouve dans l'atelier d'un artiste obsédé par une jeune fille prénommée Rebecca, ou dans un salon de tatouage un peu... disons "différent"... des autres. Vraiment réussies aussi!

Si le style de Mélanie Fazi m'a donc séduite, certaines nouvelles ne m'ont pas marquée quant à ce qu'elles racontaient ("Matilda" par exemple, ou "Ghost Town Blues"). Histoire de goûts, je suppose! En tout cas, ce qui est certain, c'est que chacun trouvera son compte dans l'une ou l'autre de ces dix histoires (ou dans toutes). Je vous conseille donc cette lecture!


Mélanie Fazi me dédicace gentiment mon exemplaire de Serpentine
à Nantes, pour les Utopiales 2008

Je sais que Laetitia l'a lu, mais je ne retrouve pas son billet... N'hésitez pas à vous signaler si vous l'avez lu aussi! :)

5 commentaires:

chiffonnette a dit…

C'est une petite musique en fait. Je n'ai pas aimé toutes les nouvelles également mais il y a quelques petits bijoux. J'ai vraiment apprécié cette lecture, et j'avoue que ça m'a donné envie de découvrir ses autres oeuvres!

Leiloona a dit…

Et rien que pour la couverture, voici un livre bien tenant !

Lucile a dit…

@ chiffonnette : une petite musique, oui, je suis tout à fait d'accord avec tes mots! :) Et du coup, tu as lu d'autres de ses livres? (je n'ai rien trouvé sur ton blog, tu avais fait un billet?)

@ leiloona : hey ma copine de téléphone! :) Oui hein, elle intrigue cette couverture! :)

Karine :) a dit…

Il plaît à toutes, ce recueil!!! Moi qui ne suis pas très "nouvelles", va falloir me décider à le lire!

Lucile a dit…

@ Karine : Et puis il y a tellement de styles de nouvelles différents... Enfin, j'espère que celles-là te plairont si tu les lis un jour, et qu'elles te donneront le goût d'en lire d'autres! :)