Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

mardi 6 juillet 2010

Mauvaise graine...


Ceux d'entre vous qui me connaissent ne serait-ce qu'un chouïa savent bien la profonde indifférence dans laquelle me laisse le domaine de la cuisine. Aussi, ceux-là seront-ils bien étonnés de trouver sur  ce blog un billet chroniquant un livre de tambouille... Eh bien oui, voilà, lors de la dernière opération Masse Critique organisée par Babelio, j'ai coché plusieurs livres dont celui-ci (dont le thème m'intéressait assez, quand même) en pensant à mon chéri, pour qui les livres de cuisine sont un peu comme les romans pour moi, et qui est sans doute le seul homme de la terre à débattre avec passion des différences fondamentales entre l'entraînement par courroie et l'entraînement par moteur dans les robots de cuisine... Bref! pour la première fois, j'ai donc reçu deux livres de la part de Babelio (merci merci!! :) ) et j'inaugure aujourd'hui une rubrique "Cuisine" à ce blog, rubrique qui, je le crains, restera désespérément vide...

Mais venons-en à l'objet de ce billet en tant que tel : les livres de cuisine, c'est souvent très beau, et celui-ci ne déroge pas à la règle. Format carré hyper-élégant, pages de gauche : une à deux recettes ; pages de droite : une photo pleine page (avec un goût prononcé pour l'utilisation du flou qui lasse un peu à la longue... Oui, je fais attention à ça, c'est même mon premier réflexe avec ce genre de bouquins en tant que femme qui ne cuisine pas : regarder les images!! ^_^ ). Je dois tout de même avouer au premier abord une petite pointe d'agacement provoquée par le logo bien visible en haut de la couverture de mon exemplaire : celui de la célèbre marque de "pirates". J'ai d'abord cru que c'était moi qui n'avais pas bien fait attention en sélectionnant les bouquins sur le site de Babelio, mais en recherchant l'illustration pour ce billet, je constate que même sur le site de First éditions, la version retenue est celle que je vous présente. Celles que j'ai pu trouver sur le Net comportant le fameux logo étaient aussi affublées d'une horrible publicité dans le coin inférieur droit que j'ai choisi de vous épargner. Bref, je ne me doutais pas que j'allais recevoir un livre "publicitaire" et je dois dire que ça m'a bien agacée pour démarrer... Je me suis aussi demandé si tous les livres de la collection "Toquades" faisaient l'objet de partenariats commerciaux, question à laquelle je n'ai à ce jour pas de réponse. M'enfin, passons.

Venons-en aux recettes. Ici aussi, je suis mitigée, avec une tendance plutôt moins bonne que sur la présentation. Pour commencer, la tendance publicitaire continue à fond les ballons : quand le quatrième de couverture nous promettait "épeautre, quinoa, sarrasin, blé", le livre est structuré en six parties correspondant aux six boîtes de la marque en question que l'on trouve dans le commerce (céréales gourmandes, couscous parfumé aux épices du monde, couscous parfumé aux épices douces, céréales méditerranéennes, méli-mélo gourmand et quinoa gourmand). Pour nous aider à bien les repérer, juste après la page de sommaire, on a une belle double-page avec les paquets en question photographiés avec art... Pour moi qui ne porte franchement pas la société de consommation dans mon cœur, cette orientation majeure de l'ouvrage autour des produits transformés de la marque et non de ce qu'annonçait la couverture (les céréales en général), ça m'a prodigieusement agacée. Ajoutez à cela des "Trucs de cuisinier" comme celui de la page 58 ("Pour gagner du temps, achetez du guacamole tout fait") et ça enlève pas mal de l'intérêt du livre pour de vrais amateurs de cuisine (bon, sur ce dernier point, j'exagère : en toute bonne foi, les autres "trucs de cuisinier" sont bons).

Après ce premier examen assez sévère, je le reconnais, il faut tout de même dire qu'on trouve de bien bonnes idées dans ce livre et que plus d'une recette font saliver (les rouleaux de printemps aux épices douces ont l'air délicieux, et les différentes salades fraîches, crumbles ou parmentiers excitent les papilles). Par contre, beaucoup de recettes ont certes l'air succulentes, mais ne font intervenir les céréales que comme accompagnement (les tajines et currys proposés, par exemple, ou le non-moins appétissant poulet croustillant au pesto). Je m'attendais à plus de ressources pour vraiment cuisiner à base de céréales... Cela dit, l'ouvrage reste une bonne source pour trouver des recettes originales et simples à réaliser.

Pour conclure, je dirais que ce livre pourra certainement satisfaire ceux qui savent à quoi s'en tenir quant à son contenu. Ce n'étais pas mon cas et, bien que l'objet en lui-même soit joli (excepté ce logo sur la couverture...), j'ai immanquablement été déçue. Tant pis!

P.S. : Toujours pas de chance avec Masse Critique! ^_^ Ce n'est pas rendre justice aux adorables organisateurs de l'opération chez Babelio (merci à eux!) ni aux éditeurs qui jouent le jeu (merci à First éditions!). Je ne désespère pas d'arriver à mieux choisir les prochaines fois!

2 commentaires:

constance93 a dit…

je n'aurais pas plus aimer que toi tomber sur un livre comme celui-là en part'. on a beau partir avec toute la bonne volonté du monde, il y a des choses impossibles à dépasser (comme par exemple ici la présence incessante d'une marque reconnue à l'aide de références, logos et images).

Lucile a dit…

@ Constance93 : Ah, merci! Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule dans mon cas! ^_^