Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

dimanche 26 septembre 2010

Il faut me croire sur parole...

Aujourd'hui, je suis confrontée à un sérieux dilemme. Laissez-moi vous expliquer... Cette novella, la toute dernière parue chez Griffe d'Encre, ou plutôt actuellement en souscription, est formidable. Vraiment. Tout le monde devrait la lire. Enfin, tous les citoyens, les gens qui s'interrogent sur la société dans laquelle ils vivent et qui ont parfois pris un peu de temps pour y penser... Je ne collerais pas ce livre entre les mains d'un enfant, par exemple, mais chez certains ados on commence à trouver le comportement "qui va bien" pour lire cette histoire et la "digérer" pour soi. Vous voyez ce que je veux dire? Enfin voilà, la lecture de Présumé coupable devrait être obligatoire.

Où est le dilemme dans tout ça? C'est : comment vous en convaincre de manière efficace sans trop vous en dévoiler sur le contenu? Quand tout le fond de la question est ce que l'on découvre peu à peu? Quand ni l'éditeur dans sa quatrième de couverture, ni l'auteur dans le début du texte n'ont choisi de mettre en avant ce qui est vraiment le centre de la novella? Je dois respecter leur choix, mais je voudrais en même temps vous dire tellement de choses sur ce bouquin!! Seulement tous les passages que je voudrais vous citer en disent trop, les arguments les plus forts d'Isabelle Guso sont évidemment très clairs... et je voudrais que vous puissiez découvrir de quoi il retourne dans les mêmes conditions que moi...

Aussi une fois n'est pas coutume, ce billet risque d'être fort court. Partez donc "à l'aveugle", sans a priori... 

Sachez simplement que le fantastique n'est ici que très très léger, un peu comme dans Le Chant d'Ekhirit (ce n'est pas le seul point commun de ces deux novellas... O.K. : le fait que l'illustrateur des deux couvertures soit Zariel est un autre point commun, mais je ne pensais pas à ça...). 

Sachez aussi que l'auteur s'attaque à un très très gros sujet, difficile, et qu'elle le fait avec brio. Il est traité avec intelligence et traité tout court, d'ailleurs, ce qui est déjà un grand mérite. Pas de simplification ni de manichéisme, que ce soit dans un sens ou dans un autre, ce qui, de manière générale, me plaît par-dessus tout, au moins sur le traitement du fond des romans.

Sachez enfin que mon coup de cœur pour ce bouquin tient autant à la novella elle-même qu'au "mot de l'auteur" et à la postface de Maître Mô qui figurent à la fin. Évidemment, cela forme un tout, mais je représenterais ça comme un boomerang ou une paire de claques : la novella c'est l'aller, les appendices c'est le retour. J'avais eu la chance de lire la novella toute seule il y a quelques mois et je l'avais trouvée très bonne sur cet aspect "sujet difficile traité de façon très intelligente" ; ces derniers jours j'ai découvert les deux textes supplémentaires dont je vous parle et je suis bouleversée. Vraiment. Ils donnent une dimension différente au bouquin, ils affirment sa profondeur et son ambition, ils empêchent un lecteur un peu "paresseux" de s'en tenir à "c'est un point de vue original, mais ce n'est qu'une histoire".

En conclusion, une novella à lire d'urgence (puis à faire lire autour de vous, à conseiller, à offrir (on va bientôt recevoir les catalogues de jouets pour Noël, non? Ben, pour les plus grands, offrez Présumé coupable)) qui m'a fait me dire, en refermant mon exemplaire tout neuf, que là, Griffe d'Encre était vraiment passé à un niveau au-dessus (pas dans la qualité des textes, qui étaient déjà très bons, mais... J'me comprends!! De grâce, lisez ce bouquin pour qu'on puisse enfin en parler!!). Bravo à Isabelle Guso pour ce texte et à Griffe d'Encre pour ce choix éditorial.

Comme toujours, découvrez un extrait de cette novella en ligne sur le site de Griffe d'Encre. Elle est actuellement en souscription (9 euros seulement, les fais de port sont offerts et en plus vous avez droit à une belle carte avec un projet de couverture par l'illustrateur cracheur d'encre! Si c'est pas beau, ça!)

A lire aussi, l'interview en quatre parties de l'auteur, Isabelle Guso, sur le blog de A.C. de Haenne (où l'on apprend notamment que Présumé coupable fut écrit en 5 jours!) : partie 1/4, partie 2/4, partie 3/4, partie 4/4.

EDIT du 27/09/2010 : j'ai oublié de vous dire qu'Isabelle Guso avait un blog! C'est par ici!

10 commentaires:

Justin le fwéw' a dit…

Hé bien, ma thoeur, tu me donnes envie de lire ce bouquin ! Il a l'air de t'avoir vraiment plu ! Si tu ne sais pas quoi m'offrir pour Noël, je le veux bien! AH:D

Bisous.

Lucile a dit…

@ Justin : c'est noté! Je ferai passer l'info au Père Noël! ;-)

A_girl_from_earth a dit…

Mais qu'est-ce que tu le vends bien!!:) Ça donne vraiment envie de le lire maintenant tout de suite sans se poser de question! Je filerai voir dans mes bib' s'il y est (j'ai encore tous les Griffe d'encre de Books and the City à lire n'empêche!:))

Mo a dit…

Maître Mo en a parlé sur son blog, et puis toi maintenant... Je risque de me laisser tenter, en fait!

Lucile a dit…

@ a_girl : tant mieux si je te donne envie de le lire! Il vaut vraiment le détour. Tes bib' ont des Griffe d'Encre? La classe! ^_^ (Tu avais pêché quoi à Books? Je ne me rappelle plus très bien... Il y avait "Les Contes myalgiques I", non? Et peut-être "Votre mort nous appartient"?

@ Mo : tu connaissais déjà maître Mô? C'est par homonymie ou bien? En tout cas, quitte à enfoncer le clou, "Présumé coupable" vaut vraiment la peine : fonce et découvre! :)

?????????????????? a dit…

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A_girl_from_earth a dit…

Oui mes bib' ont des Griffe d'Encre, et des qui ont l'air bien même!:)
A Books j'avais embarqué Les Prothétiques, Sortie de route, Le chant d'Ekhirit et Element I: la Terre - beau programme donc!

Lucile a dit…

@ ??? : que répondre?

@ a_girl : oui tu as de quoi faire, en effet! Et ils sont tous chroniqués ici, d'ailleurs! Je pense que tu vas aimer, au moins les trois premiers (le dernier est une antho que j'avais trouvée un peu inégale, donc difficile à dire). Reviens te signaler dans les commentaires quand tu publieras tes billets, ça m'intéresse! :)

Mo a dit…

Je l'avais découvert de blog en blog.

Lucile a dit…

@ Mo : ok! Je ne le connaissais pas, mais je ne suis guère assidue sur les blogs depuis deux ans... :/