Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

vendredi 19 novembre 2010

Y m'a filé une beigne, j'y ai filé une mandorle...

Rebonjour à tous! Après cette pêche légèrement prolongée pendant une petite absence, fin du suspense : vous allez enfin savoir ce qu'est une mandorle, grâce au Trésor de la langue française informatisé :

MANDORLE, subst. fém.
ICONOGR. Figure géométrique en forme d'amande ; en partic., ovale dans lequel s'inscrivent le Christ ou la Vierge en majesté. La ligne qui incarne le mieux la vie, nous le savons, est la courbe. Rubens composera donc selon des courbes, non point courbes fixes, refermées en un cercle bien centré (...), mais courbes ouvertes, irrégulières, qui ne peuvent se construire, en géométrie, que par des progressions. Telle sera, en lieu du cercle ou de la mandorle, la spirale, type d'une forme croissant indéfiniment (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 217).

Je complète en ajoutant que ça doit venir de l'italien, puisque mandorle signifie "amande", dans cette langue... Cela dit, point besoin de dictionnaire quand on a une Mo avec soi pour nous l'expliquer! :) Bravo à toi! Et pour te répondre plus précisément que dans mon commentaire, ce n'était pas dans un roman médiéval que j'ai trouvé ce mot-là, mais dans Les Hommes-couleurs, de Cloé Korman (le prix du livre Inter qui m'a plutôt laissée dubitative) :
" [...] et il sortit de sa poche un mouchoir brodé qu'il déplia avec soin : c'était une délicate effigie de la Sainte Vierge, jolie comme une rose dans sa mandorle en fil doré."
p. 43-44
En étant un peu esthète, on peut voir trois truites en mandorle sur cette image...

Quant à vos définitions loufoques, deux participants s'y sont collé : a_girl et Yohan (merci à vous! ^_^ ) et c'est finalement la proposition de Yohan qui vous a le plus inspiré : une mandorle serait donc "une gifle un peu violente qui met la victime dans un état proche du coma. Une mandale qui endort, en quelque sorte!" 
Bravo! :)
Quant au mot de la semaine, je vous propose le mot...

tafia

A vos définitions d'ici mardi soir, 20h!
Le rappel des règles est ici...

7 commentaires:

Céline a dit…

Le tafia est un petit nom tendre pour désigner son travail (de taf).
Exemple : c'est grâce à mon tafia que je parviens à payer mon loyer.

Joanna a dit…

Le tafia est le surnom donné au bien connu ratafia, vin sucré obtenu à partir du moût de champagne.
Ex: "collègue, on va prendre un petit tafia après le boulot ?"

Lucile a dit…

@ Céline et Joanna : merci pour vos participations! Sondage en ligne!

Mo a dit…

Joana a sûrement raison, elle est tellement précise! Moi j'aurais dit que le tafia c'est du tord-boyaux. c'est dans la gueule qu'on mEt l'tafia, houla, houla, la
(et c'est dans la cale qu'on met les rats, et les filles ça s'met dans les bras...)(on se repos'ra quand n arriv'ra dans le port de Tacoma)

Lucile a dit…

@ Mo : arf, tu as raté le coche de peu, mais va, je t'ai quand même comptée dans les participants (je suis trop bonne, n'est-ce pas! ;-) ). C'est pas comme s'il y avait foule! ^_^

Mo a dit…

Hum, je n'avais même pas vu la date limite. Pffffff... Des vacances, vite!

Lucile a dit…

@ Mo : ne t'inquiète pas! L'important c'est de participer! :D Bon courage jusqu'aux vacances! ;-)