Plouf! Plouf! Ce sera toi que je lirai!
JOURNAL DE MES LECTURES (dont la régularité de publication laisse quelque peu à désirer)
N’HÉSITEZ PAS A LAISSER VOS COMMENTAIRES SUR NOS LECTURES COMMUNES!

samedi 14 janvier 2017

"J'ai tout essayé", d'Isabelle Filliozat

Voilà plusieurs années que j'ai découvert Isabelle Filliozat et avec elle les principes de la parentalité positive. Je vous ai notamment déjà parlé ici même de son ouvrage Au cœur des émotions de l'enfant, qui a clairement marqué la façon dont mon conjoint et moi avons envisagé nos places de parents. Je m'étais promis de lire d'autres livres sur le sujet et les années ont passé... Cette fois encore, c'est une amie qui a remis Isabelle Filliozat sur mon chemin, en m'offrant ce livre (dont plusieurs m'avaient déjà parlé). Une très chouette lecture, rapide et limpide, bien que j'ai regretté qu'elle n'ait pas été un peu plus creusée...

Mais tout d'abord, de quoi est-il question dans cet ouvrage? Le sous-titre nous guide un peu : on va nous parler des "problèmes" classiquement rencontrés par tous les parents avec leurs enfants avant 6 ans. Pour être plus précis, ajoutons que l'auteur va relier tous ces comportements bien connus (la "période du non", le fait de faire une bêtise en regardant dans les yeux, ou de vouloir "faire tout seul", ou de faire une crise de rage parce qu'on n'a pas le verre de la bonne couleur... - Hin, hin, hin, comme ça me parle! ^_^ ) à une réalité biologique : le cerveau de nos enfants est en pleine maturation! En fait, selon l'âge, certaines zones et aptitudes se développent préférentiellement, et leurs réactions et comportements incompréhensibles de notre point de vue d'adulte (au cerveau adulte aussi - du moins, on l'espère!) n'en sont que l'exact reflet externe.

Est-ce que grâce à ce livre, on éliminera toutes les "crises" chez notre enfant? Certainement pas! Certaines pourront être évitées et atténuées parce qu'on adoptera une autre approche face à leurs problèmes (eh oui, parfois, c'est notre comportement qui déclenche les crises, bien qu'on ne comprenne pas où est le problème) ; d'autres resteront, mais on gagnera en patience et en compréhension du fait de savoir qu'il y a une "normalité" à cela. Surtout, on se défera de cette terrible peur du regard des autres sur notre éducation : non, mon enfant ne fait pas une colère parce qu'il est mal élevé/que je ne suis "pas assez sévère"/qu'on pratique le cododo/mettez ici tout ce qu'on peut vous reprocher en tant que parent. Il fait une colère parce qu'il ne sait pas encore gérer la frustration/a besoin de respecter des rituels/etc.

Le livre est organisé en chapitres abordant les principaux problèmes rencontrés dans chaque tranche d'âge (bien que l'auteure précise bien qu'il n'y a pas de règle stricte, et que certains comportements peuvent survenir à un autre moment que celui classiquement identifié pour eux). Isabelle Filliozat présente beaucoup de cas concrets très parlants. Certains des cas de figure proposent des attitudes-réponses mettant en application des principes de parentalité positive, cela dit, c'est loin d'être systématique et j'avoue que j'aurais aimé avoir plus de pistes, parfois. Même avec l'explication théorique sur les capacités du cerveau d'un enfant à un âge donné, je n'ai pas toujours trouvé évident de savoir comment réagir face à un problème tout en prenant en compte ce que l'enfant est capable de comprendre... Bon, comme je le disais précédemment, le point positif, c'est que le fait de reconnaître que tel comportement est lié à l'évolution normale du cerveau de l'enfant et ne témoigne aucunement d'un désir de nous mettre en rage ou de tester nos limites aide parfois à garder son calme plus longtemps et ainsi à désamorcer des réactions inappropriées... Quand on connaît déjà les principes de parentalité positive, il n'y a certes rien de révolutionnaire dans cet ouvrage. Il m'est plutôt apparu comme plein de bon sens, le genre de bouquin qu'il est toujours bon de lire (et de relire), car on a vite fait de retomber dans des réactions réflexes (ce qu'on a connu soi-même enfant) face à certains agissements de nos chères têtes blondes (ou pas) qui nous font parfois tourner en bourrique bien contre leur gré.

Un petit mot également sur les dessins : j'ai beaucoup aimé le fait que ce petit livre soit illustré (par Anouk Dubois). Certaines illustrations apportent vraiment une profondeur particulière aux propos. Sur certains exemples notamment, bien que le texte me soit déjà paru fort convainquant et logique, l'illustration a vraiment "enfoncé le clou". L'aberration de la situation me sautait tellement aux yeux que je me suis plusieurs fois demandé comment je ne m'en étais jamais rendue compte toute seule!

Pour conclure, je dirais que "J'ai tout essayé!" peut être une lecture frustrante si on l'ouvre en n'ayant aucune connaissance préalable de la parentalité positive (mais je n'en suis même pas sûre), et qu'en tout cas, j'étais contente de ne pas être une novice totale pour l'aborder. Pour ceux qui démarreraient, et même pour les autres, je peux conseiller de lire des blogs consacrés à ce sujet en parallèle (par exemple AHA parenting (en anglais), ou Papa positive en français de véritables mines!). On n'est pas ici avec une méthode miracle (d'ailleurs, les auteurs le disent bien en introduction : il n'y a pas de "bonne" façon de faire : il y en a autant que d'enfants... et de parents!). C'est malgré tout un livre que je vais garder sous la main pour y revenir régulièrement. Il m'a aussi donné très envie d'en découvrir un troisième d'Isabelle Filliozat, Il n'y a pas de parent parfait.

Aucun commentaire: